Accès au Château le 22/10 : Prenez la sortie 17 !

Historique du Château de Thanvillé

Aujourd’hui situé à proximité de la D 424, artère principale du Val de Villé, le Château de Thanvillé a traversé les siècles, sachant toujours s’adapter à son époque. Au XIe siècle, il s’élevait en ces lieux une forteresse, alors chargée de surveiller l’entrée de la vallée de Villé et de percevoir les droits de péage de l’antique Route du Sel. Aujourd’hui il prend la forme d’un majestueux château de plaine, jadis entouré d’eau, datant pour sa forme actuelle du XVIIe siècle. Précédé d’une grande cour carrée, son accès est protégé par une tour-porche à l’allure si caractéristique des lieux.

1084 - Les origines du Château de Thanvillé

Les premières traces du Château de Thanvillé dans les archives datent de 1084 où un chantier de grande ampleur démarre à Thanvillé. A cette époque une bataille de succession entre Thierry de Lorraine, premier Duc héréditaire de la maison de Lorraine, et le fils de Louis de Montion et Sophie de Bar fait rage ; Thierry de Lorraine en sort vainqueur, et son plus fidèle partisan Hugo d'Eguisheim entreprend la construction d'une forteresse sur les terres du Château actuel, appartenant alors à l'abbaye de Moyenmoutier. Cette forteresse veille sur l'entrée de la vallée, et sert de comptoire marchand de part sa position stratégique sur la route du sel.

Hugo d'Eguisheim connait une fin tragique. Victime d'un conflit entre le Pape Grégoire et l'Empereur allemand Henry IV, il est assassiné au sein de l'éveché de Strasbourg sans laisser d'héritier. Les Hattstatt, une noble famille alsacienne partisante de l'Empereur Henry IV, prennent alors possession du Château. A la fin de sa vie, en 1104, l'Empereur Henry IV récompense le dévouement de la famille à son égard en leur offrant la seigneurerie de Thanvillé ... à moins qu'il ne s'agisse d'un vulgaire faux !

Ensuite ? Le Château de Thanvillé disparait des registres pendant quatres longs siècles.

1507 - Le Château refait surface

Après plus de 400 ans d'absence dans les registres, le Château réapparait. En 1507, alors que le Château est en ruine suite aux guerres passées, d'importants travaux de rénovation sont entrepris par l'actuel propriétaire des lieux, Jean de Hattstatt. En 1518, celui ci parvient à se faire confirmer les droits de sa famille sur la seigneurerie de Thanvillé.

En 1540, c'est Jean de Vidrange, conseiller du Duc Antoine de Lorraine, qui se voit confier le Château, mais en 1571 un terrible incendie ravage le village et le Château de Thanvillé, détruisant au passage l'ensemble des archives. En 1572, les ruines du Château sont vendues à Jean-Friedrich de Worms ; il en finance la reconstruction, agrandit la seignereurie de Thanvillé, et dirige le domaine d'une main de fer.

1633 - Les déboires se poursuivent

Au début du 17e siècle, la guerre de 30 ans fait rage. Alors que le Château appartient à François-Guillaume Friedrich de Thanvillé, il est pillé puis incendié par les suédois. Son descendant, François-Anne de Bazin de Chanlas, vend en 1663 son hôtel particulier de Sélestat pour financer la reconstruction du Château de Thanvillé. Malheureusement, dés 1680, il est forcé de céder la seigneurie à ses 5 fils, qui démembrent le domaine. L'un d'eux, Henry-François de Bazin de Thanvillé, vend le Château à Marie-Agnès de Cocqfontaine ainsi que les droits seigneuriaux.

1688 - Le début du renouveau

Marie-Agnès de Cocqfontaine acquiert le Château en 1688. C'est le début d'une nouvelle ère pour la demeure. Ses déboires ne sont pas finis mais cet achat marque le départ d'une nouvelle vie pour le Château.

La "Dame de Thanvillé", intelligente et énergique, s'efforce, methodiquement, de reconstituer la seignereurie d'antant. Elle dirige, seule et d'une main de fer, le Château et son domaine. En 1694, elle fait rédiger les "Droits de la terre de Thanvillé". Attaché à la notion de justice, la propriétaire des lieux est également connue pour des procès bien plus légers concernant des porcs mangeant des glands sur le mauvais terrain, ou encore des entorses au droit de chasse aux lièvres sur ses terres. A force d'obstination, Thanvillé devient une paroisse en 1716 ; la chapelle du Château est consacrée en 1717.

Mme de Cocqfontaine décède en 1741. Son gendre, Frédéric de Lort de Saint-Victor, transmet le domaine à son fils Charles-Frédéric. Celui-ci réalise d'importants travaux de rénovation dans le Château, en faisant une agréable résidence. Son nom reste également dans l'histoire pour avoir imposé l'instruction obligatoire de tous les enfants du domaine à partir de leur 7 ans.

1786 - Le dernier seigneur de Thanvillé

En 1786, Charles-Frédéric vend la seigneurie à Jean-Félix de Dartein, un industriel fondeur d'artillerie à Strasbourg. Deux ans plus tard, en 1788, son fils Charles-Mathieu-Sylvestre devient le dernier seigneur de Thanvillé. Il ne fuit pas la France lors de la Révolution, préservant ainsi ses biens, et notamment le Château de Thanvillé.

En 1810, à la mort de son père, Adélaïde de Dartein hérite du domaine. Celle-ci est mariée avec le Baron Bertrand-Pierre de Castex, ouvrant une nouvelle page du Château : la dynastie De Castex.

1856 - La dynastie De Castex

Au décès de sa mère, Théodore de Castex hérite du Château. Il s'implique fortement dans la vie politique, améliore l'agriculture locale, mais surtout il restaure et embellit le Château, le décore de nombreuses oeuvres d'art. Sous le Second Empire, il s'agit d'une des plus belles demeures d'Alsace.

Malheureusement, la guerre reprend rapidement ses droits. Lors du "Combat de Thanvillé", les troupes allemandes mettent à sac le Château. A partir de 1896, Bertrand-Maurice De Castex, le fils de Théodore, poursuit l'oeuvre de son père, continuant à restaurer le Château et investissant dans la peinture. Il s'interesse aussi de près à l'histoire des lieux rédigeant en 1886 l"Histoire de la seigneurie lorraine de Thanvillé en Alsace".

En 1918, l'Histoire se répète ; la première guerre mondiale laisse le Château dans un piteux état. Bertrand-Maurice, puis son fils Gérard de Castex, reprennent courageusement la restauration du Château.

1982 - L'ère moderne

En 1979 Maurice De Castex hérite du domaine ; il réalise les démarches qui aboutiront en 1989 à l'inscription du Château de Thanvillé sur la liste des Monuments Historiques. En 1982, Maurice de Castex vend le domaine à la famille Wagner. Les travaux de rénovation s'accélèrent mais sont à l'heure actuelle toujours en cours.

Conception et réalisation Paul BIEHLER
© Château de Thanvillé 2015